Connexion

Récupérer mon mot de passe

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 269 le 29/6/2014, 22:15

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 90747 messages dans 3959 sujets

Nous avons 220 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Mau


[Côte Washington] La pollution sonore menace les orques

Partagez
avatar
Wikiss
Fondatrice
Fondatrice

Féminin Age : 26 Messages : 4959
Date d'inscription : 05/06/2005

[Côte Washington] La pollution sonore menace les orques

Message par Wikiss le 21/2/2016, 18:10

[Côte Washington] La pollution sonore menace définitivement les orques




Une équipe de scientifiques a mesuré la pollution sonore sous-marine au large de la côte de Washington, et en un conclu qu'il s’agissait du facteur principal de la disparition des orques sur les côtes.

Le bruit des navires empêche les orques menacées de localiser leurs proies. C'est la conclusion des biologistes marins.
La navigation commerciale impacte également les autres cétacés en interférant avec les modes de communication et d'alimentation des baleines à fanons.
Dans une étude de cas, le bruit des navires réduit l'efficacité de récolte du plancton de cinquante pour cent chez les baleines à bec de curvier.
Mais une nouvelle étude publiée jeudi suggère que les navires élèvent encore  le niveaux sonores sous-marins, affectant la gamme de fréquences de 10 Hz à 40 Hz  utilisée par les orques résidentes.
Elles utilisent l'écholocation pour chasser le saumon, leur alimentation principale.
Le détroit de Haro, hors de Washington est un habitat essentiel pour les requins en voie de disparition, avec une population autour de 88 individus restant.
Mais le détroit est aussi un canal très fréquenté, environ 20 navires le traversent chaque jour.

La pollution sonore s'ajoute avec une pénurie alimentaire déjà importante pour les orques. Les orques ayant déjà du mal à trouver des proie plus rares sont ralentie par cette pollution sonore.
Les auteurs expliquent dans leur étude. "Les impacts potentiels du bruit des navires sur la performance de recherche alimentaire qui peuvent être aggravés par masquage simultané des appels , dont certains peuvent aider à coordonner la recherche de nourriture et sur le partage des proies."

Contrairement à d'autres études, les auteurs ont étudié plusieurs catégories de navires en fonction de la pollution sonore la plus dommageable . Les porte-conteneurs se sont avérés être les plus nocifs.
Plus important encore, les auteurs remarquent un rapport entre le niveau du bruit  et la vitesse du navire. Cela suggère un moyen de faire ralentir les navires en faveur des animaux marins. Une vitesse réduite a d'autres avantages pour l'environnement, comme la réduction des risques de collision avec les cétacés.
Dans une étude publiée en décembre, dans la revue Plos One, un certain nombre de biologistes et océanographes ont évalué de manière similaire la relation entre le bruit des navires et les orques.  Après la création de modèles de recherche qui examinent un certain nombre de facteurs tels que la longueur du navire, le nombre d'hélices et la vitesse du navire, les scientifiques ont également conclu que la vitesse du navire était "le plus important facteur de bruit émis.

Actuellement, les règles du trafic marins limitent seulement la distance entre les navires et les populations de cétacés en voie de disparition. En 2011, la NOAA  a adopté des directives de distancesl pour protéger les orques dans les eaux au large de Washington.
En vertu des règlements de 2011, il est illégal de diriger un navire sur la route des orques venant en sens inverse. Une distance doit être respectés à tout moment.
Il y a déjà des restrictions qui limitent la vitesse du navire à moins de sept noeuds, mais ce ne sont pas des lois.
Les gestionnaires devraient évaluer l'efficacité de la réglementation en vigueur. Les scientifiques continuent à chercher d'autres facteurs qui déclinent la population des orques

Source:
http://www.csmonitor.com/Environment/2016/0203/Ship-noise-linked-to-orca-whale-decline-Are-some-boats-safer-than-others

    La date/heure actuelle est 19/9/2017, 13:44