Connexion

Récupérer mon mot de passe

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 269 le 29/6/2014, 22:15

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 90759 messages dans 3960 sujets

Nous avons 220 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Mau


Pourquoi les femelles vivent plus longtemps?

Partagez
avatar
Wikiss
Fondatrice
Fondatrice

Féminin Age : 26 Messages : 4960
Date d'inscription : 05/06/2005

Pourquoi les femelles vivent plus longtemps?

Message par Wikiss le 13/1/2017, 19:58

Les scientifiques ont une nouvelle théorie sur pourquoi les orques vivent si longtemps à partir de la ménopause:


Presque toutes les femelles se reproduisent jusqu'à ce qu'elles meurent.
Il y a cependant quelques exceptions à la règle. Les humains, globicéphales et les orques à nageoires passent par la ménopause. Un mystère persistant dans l'évolution humaine sur pourquoi les femmes continuent à vivre longtemps même sans pouvoir concevoir. Les scientifiques restent longtemps perplexe sur les raisons pour lesquelles les orques cessent de se reproduire entre 30 et 40 ans.

L'Administration nationale océanique et atmosphérique (NOOA) estime que les orques femelles vivent entre 50 et 100 ans. Granny, l'orque la plus agée jamais enregistrée, a eu un âge estimé à plus de 100 ans au moment de sa disparition l'année dernière.
Les longues vies des orques sont probablement liées à l'importance matrimoniale de l'orque femelle pour diriger le groupe. Les clans comprennent tous les descendants de la matriarche Grâce aux caméras sous-marines, nous savons maintenant que les matriarches partagent le poisson chassés avec leurs progéniture les premières années de leur vie. La longévité d'une matriarche permet de transmettre le savoir-faire de chasse pour augmenter les chances de survie de la famille.

Cependant, les chercheurs de la nouvelle étude de Current Biology ont constaté que lorsqu'une grand-mère met bas en même temps que l'une de ses filles, les deux nouvelles mères se disputent les ressources limitées. Ce que les scientifiques appellent des «conflits reproductifs». L'étude, basée sur 43 ans de données, montre que lorsque des femelles de différentes générations se reproduisent en même temps, le petit de la mère plus âgée est 1,7 fois plus susceptible de mourir que la descendance de la jeune mère.

«Il est facile de penser qu'une femelle plus âgée transmettra mieux ses gènes en continuant à donner naissance à la fin de sa vie», explique Daniel Franks, professeur de biologie à l'Université de York et co-auteur de l'étude. "Mais notre nouveau travail montre que si une orque femelle âgée se reproduit, sa progéniture a moins de chance de survie.
Des recherches antérieures de deux co-auteurs de l'étude, Mike Cant, de l'Université d'Exeter et Rufus Johnstone, de l'Université de Cambridge, avaient utilisé des modèles mathématiques pour prédire que la concurrence entre les mères et les filles orques pourrait expliquer la ménopause. Cependant, la nouvelle étude est la première à tester cette hypothèse dans la nature.
Un femelle âgée contribuera d'avantage à la survie de ses petits-enfants d'après le biologiste Volker Deecke.

https://qz.com/869485/infographic-how-hpe-helps-the-ds-virgin-racing-team-maximize-performance-before-during-and-after-each-race/

    La date/heure actuelle est 18/10/2017, 16:48